Bonjour, Buenos días,

 

000 Rovinj Curiosidades (5)

 

Toujours dans la zone d'Istrie, nous faisons notre premier arrêt de la journée dans ce petit village. Nous allons y rester environ 5 heures et cela me fait énormément râler car c’est un beau petit village mais pas pour y passer autant de temps alors qu'il y a tant de choses à voir… L’organisateur de tourner en rond a en effet pensé que c’était une excellente idée d’arriver tôt, de visiter avec notre guide la ville, de nous donner deux heures de liberté pour la "savourer" à notre aise puis de partir vers le port principal pour aller à notre restaurant et attendre encore une bonne heure et demie que l’on nous serve à manger des pâtes refroidies (et ce n’était même pas des Panzani !!!!). Bref, notre voyage commençait plutôt mal. Je ne vous ai peut-être pas raconté que je ne voulais pas faire ce voyage en groupe, que je voulais le faire en petit comité avec mon mari, son frère et sa belle-sœur (la mienne aussi d’ailleurs) et que tout est prétexte pour critiquer les visites…
Seguimos en la zona de Istría y hacemos la primera parada del día en este pueblo. Nos quedaremos unas 5 horas lo que me hace protestar porque es un pueblo precioso pero tampoco es para quedarse tanto tiempo habiendo tanto que ver en Croacia… El organizador de dar vueltas pa’na’ ha debido de pensar que es una idea excelente llegar tempranito, visitar la ciudad con nuestra guía, dar dos horas de libertad para visitarla a nuestro aire y de ahí irnos al puerto principal  donde tenemos reservado el restaurante y esperar otra hora y media que nos sirvan unas pastan frías. Nuestro viaje empezaba muy mal. Quizás no recordáis que os conté que no quería visitar Croacia en grupo, que quería haber ido en petit comité con mi marido, su hermano y su cuñada (que también es mía) así que todo será motivo feroz de crítica por mi parte.

 

001 rovinj

 

Nous arrivons de bonne heure à Rovinj. J’ai le cœur fendu de devoir donner un point positif à l’organisateur de mes deux. En effet, nous allons avoir –pendant tout le séjour- un petit appareil avec des écouteurs. Nos guides parleront dans leur micro et nous, nous entendons tout parfaitement, même si nous ne sommes pas à deux centimètres de leur bouche. Cela va me permettre de les écouter et de prendre de la distance, d’admirer les monuments sans être gêné par le groupe, de choisir les meilleurs points de vue pour faire des photos sans devoir perdre du temps à être aux côtés des guides pour ne rien perdre de leurs explications. Sur la photo ci-dessus, vous remarquerez qu’il y a un grand port, puis une église entourée de verdure et qu’en bas de l’église il y a un autre port. Tout petit et bien protégé au sud. C’est par là qu’arrive notre bus et que nous commençons la visite. Il parait que la ville ancienne était avant 1763 une île en forme d’œuf et qu’elle fut alors rattachée à la terre…
Llegamos tempranito a Rovinj. Tengo el corazón “partío” ya que tengo que alagar la organización por la idea de entregarnos unos pinganillos durante todo el circuito. Esto es un gran invento. Nuestros guías hablarán por el micro sin que tengamos la necesidad de quedarnos a 2 cm de su boca para oírles. Esto me permite oírles mientras veo los monumentos sin que el grupo me moleste y busco los mejores sitios para tomar las fotos sin perderme un ápice de lo que dicen los guías. Observad en la foto que hay un gran puerto, una iglesia rodeada de bosques bien verdes, y abajo un puerto más pequeño y protegido al sur de la ciudad. Por ahí llegamos y empezamos la visita. Parece ser que la ciudad antigua era, antes de 1763, una isla en forma de huevo y que fue entonces unida a la tierra firme…

 

001 rovinj circuit

Rovinj est considérée comme la Saint-Tropez de l’Adriatique. Il y a trois zones à visiter sans faute: L’Eglise haut perchée de Sainte-Euphémie, la ville ancienne et le port avec ses ruelles commerçantes. Nous laissons donc le monument aux victimes du fascisme (photo NON retouchée ci-dessous. Elle est telle qu’elle est sortie de mon appareil photo : le bleu du ciel est très intense dans cette région), et nous prenons la rue Prietro Ive pour arriver à la Place du Maréchal Tito. Rovinj es considerada como la San Tropez del Adriático. Hay tres zonas que ver sin falta en este pueblo: La Iglesia de Santa Eufemia, el casco antiguo y el puerto con sus calles comerciales. Dejamos el monumento alas victimas del fascismo (la foto que veis a continuación NO ha sido retocada. Es tal cual salió de mi cámara: el cielo es así de azul intenso en esta región) para coger la Calle Prietro Ive y llegamos a la Plaza del Mariscal Tito.

Monument aux victimes du fascisme - Monumento a las Victimas del Fascismo

004 Monumento al Socialismo (1) R

Cette esplanade allongée connecte la ville nouvelle avec le centre historique. Nous avons à notre gauche la Tour de l’Horloge avec l’emblème de la ville de Venise c’est-à-dire un lion ailé, au centre une grande fontaine et à droite l’Arc de Balbi de style baroque, construit en 1680 pour remplacer une porte médiévale. Entre les décorations de l’arc, nous trouvons les emblèmes de deux des principaux occupants de Rovinj: toujours le lion ailé de Venise et une tête de turc. Nous prenons la rue qui passe sous l’arc et nous commençons l’ascension pour arriver à l’Eglise de Sainte Eufemia.
Esta explanada conecta la ciudad nueva con el centro histórico. Al llegar tenemos a nuestra izquierda la Torre del Reloj con el emblema de la ciudad de Venecia es decir: un león con alas, en el centro de la plaza hay una gran fuente y a nuestra derecha el Arco de Balbi de estilo barroco, construido en 1860 para remplazar una puerta medieval. Entre las decoraciones del arco, encontramos los emblemas de dos de los principales ocupantes de Rovinj: otra vez el león con alas de Venecia y una cabeza de turco.

 La Tour de l'Horloge - La Torre del Reloj

 

Torre del Reloj

 

La Fontaine - La Fuente

006 A Plaza del mariscal Tito (3)

 

Rovinj 001

L'Arc de Balbi - El Arco de Balbi

Arco de Balbi (1)

Au risque de me répéter: les fotos ne sont pas retouchées, juste un petit cadre autour pour décorer. La Croatie en juin se prête bien aux photos !!!! Me repito como el ajo: las fotos no han sido retocadas, salvo el cuadro para adornarlas. Croacia en junio es ideal para tomar buenas fotos.

Sous un beau soleil, nous montons la côte… doucettement mais nous la montons quand même et j’ai dit sous le soleil !!! Voici ce que mes yeux accrochent pendant cette sacrée montée… Le but étant d’atteindre le clocher blanc sous lequel se trouve l’Église… Hop !! Un regard en arrière pour voir ce que nous avons déjà à notre acquis et je photographie tout ce que je vois : des poupées, un escalier en pierre tout  vermoulu, une petite vierge sous une maison… Bajo un sol de justicia, subimos la cuesta… despacito pero la subimos y he dicho «bajo un sol de justicia» !!!! Esto es lo que mis ojos y mi cámara cogen durante esta famosa subida… La meta es alcanzar el campanario blanco bajo el cual se encuentra la iglesia… Hop !!! Una mirada hacia lo que ya llevamos subido y más fotos: muñecas, una escalera verde de musgo, una virgen bajo una casa…

montage subida

Nous arrivons enfin à Sainte-Euphémie, le monument baroque le plus grand d’Istrie et le plus connu de la ville (of course : c’est un tout petit village et l’église se voit de très loin). Qui était Euphémie ? Une martyre qui en l’an 303 fut torturée et jetée aux lions. Une de plus me direz-vous. Oui, mais… Des âmes charitables et dévouées prennent son corps et l’emportent à Constantinople où l’Empereur Constantin lui construit une église pour elle toute seule. Pas très original tout ça Marie-Hélène !!!! … Mais attendez, c’est maintenant que l’histoire se corse et devient miracle: On la vénère à Constantinople jusqu’en l’an 800, année où son sarcophage disparaît par une nuit d’orage… Pourquoi ? Parce que selon la légende, les iconoclastes (vous savez ce courant de pensée qui rejette l’adoration aux représentations du divin) s’en emparent et vraisemblablement le jette à la mer. Le 13 juillet 800, son sarcophage est retrouvé intacte sur le rivage de Rovinj. Alors ? C’est ou ce n’est pas un miracle ????
Por fin llegamos a Santa Eufemia, el monumento barroco más grande de Istría y el más conocida de la ciudad (Of course: es un pueblo y la Iglesia se ve de lejos) ¿Quién era Santa Eufemia? Una mártir que en el año 303 fue torturada y arrojada a los leones. Una más me vais a decir. Si, pero… Unas almas caritativas y devotas cogen su cuerpo y se lo llevan a Constantinopla donde el Emperador Constantino le construye una iglesia para ella solita. María-Helena, no parece una historia muy original ¡!! Esperad, ahora la historia se complica y acaba siendo un milagro. Se la venera y permanece en Constantinopla hasta que desaparece su sarcófago durante una noche de tormenta en el año 800… ¿Por qué? Porque según la leyenda, los iconoclastas (esa corriente del pensamiento que reprueba la adoración hacia las representaciones del divino) lo cogen y seguramente lo echan al agua. El 13 de Julio del 800, su sarcófago es encontrado en la costa del Rovinj. ¿Qué? ¿Es o no es un milagro????

 

Santa Eufemia Rovinj Croacia (2)

Je viens de remarquer que je me suis mélangé les pinceaux ... A force de tout traduire... Sous la photo en-dessous, vous allez avoir la photo dite "Pile" qui est en fait face. Quand on entre dans l'église, sur la droite on voit cet autel et derrière se trouve donc le sarcophage de Sainte Euphémie (photo "Face"). Mais je sais que mes lectrices sont très intelligentes et je suis sures qu'elles savaient tout... Nada imporante: en las traducciones francesas me he equivocado con el cara y cruz.

Santa Eufemia Rovinj Croacia

Tout ce qui se monte (ou ce qui monte) se redescend (ou tombe !!) et en ce qui nous concerne, une fois atteint le sommet, il nous faut redescendre: deux choix… La guide nous conduit à la Place du Maréchal Tito en suivant la côte et en prenant vers la gauche… Une fois laissé tout seuls, nous remonterons avec mon mari et prendrons à droite pour découvrir un autre coin de la petite ville… Nous avons, comme disent mes compatriotes espagnols, beaucoup "rue - éler" c'est-à-dire que nous nous sommes énormément promenés et avons pris toutes les ruelles que nous avons vues...
Todo lo que se sube (o lo que sube) se baja (o simplemente cae!!) y en nuestro caso, una vez llegado a la cima, debemos bajar: dos caminos… la guía nos lleva a la Plaza del Mariscal Tito siguiendo la costa cogiendo el camino de la izquierda. Una vez solos, mi marido y yo volvemos a subir por este último camino y exploramos el que se quedó a la derecha: descubrimos otra parte del pueblo callejeando a todo meter...

Croisée des chemins - Cruce de Caminos

001 Rovinj Croacia

Vers la gauche - Hacia la derecha

Church of the Cross Rovinj Croacia

Et voici un résumé photographiques des deux descentes pour finir l'article ....  Ahora os dejo con un resumen fotográfico de las dos bajadas de Rovinj.

les descentes de Rovinj

 

 

 

 

Firma blog